Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


N’admirez pas Nelson Mandela, imitez-le ! (source LeMatin DZ)

Publié par The Algerian Speaker sur 11 Décembre 2013, 15:09pm

Catégories : #Editos : let's go

Pour bien honorer la mémoire de Nelson Mandela, il est nécessaire de ne pas admirer l’homme.

Nelson Mandela.
Nelson Mandela.

Quand l’on admire une personne, on le voit plus grand que nous et on croit que l’on ne pourra jamais agir comme lui. Ce n’est ni conforme à ce qu’il voulait, ni la réalité. Quiconque a bien connu cet homme vous dira qu’il fuyait les honneurs. C’était une personne ordinaire qui a fait des choses extraordinaires.

La tristesse qu’entraîne son décès ne doit pas faire oublier pourquoi il était si spécial. Nelson Mandela était en premier un homme honnête chanceux. Des milliers de personnes ont combattu pour la justice en Afrique du Sud pendant la vie de Mandela et une bonne partie de ceux-ci ont été assassinés sans plus de cérémonie. L’homme n’a pas eu sur sa route un de ces monstres sanguinaires si nombreux dans les systèmes inhumains.

En deuxième lieu, ce sont les résultats qu’il a obtenus qui le mettent aussi à part. Pendant le dernier siècle, de nombreux pays se sont libérés à un moment ou l’autre de la tyrannie. Peu ont cependant réussi à le faire en évitant les bains de sangs que ces libérations engendrent et dans la relative harmonie qu’a entraînée l’intervention de Nelson Mandela. En cela, il peut facilement être comparé à Gandhi qui a libéré l’Inde du joug anglais.

Nelson Mandela a finalement fait ce que tous les humanistes proposent, mais n’arrivent pas à imposer. S’il a pu le faire, c’est que ceux qui croient en la justice et la paix l’ont tous aidé. Pour bien honorer la mémoire de Nelson Mandela, il ne faut pas l’admirer, mais suivre ses traces. Il montre la voie que nous pouvons utiliser pour voir un être humain quand nous nous regardons dans le miroir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents